Diagnostic superficiel

On n’y pense pas directement quand on est sur la route, mais cela vaut la peine de regarder la chaussée de plus près. De nombreuses propriétés caractéristiques intéressantes peuvent être déduites d’une auscultation de la chaussée. Les résultats de méthodes de mesure non destructives sont transposés en «indicateurs» simples à comprendre: un simple chiffre sur une échelle.

Ainsi, la rugosité d’une chaussée peut être exprimée en coefficient de frottement transversal, qui peut être déterminé au moyen de l’odoliographe du CRR. Si le coefficient de frottement transversal dépasse un certain seuil, cela signifie que la route est trop glissante et que la sécurité de l’usager est compromise.

La forme géométrique de la surface de la chaussée peut aussi être mesurée. Le défaut d’uni longitudinal peut être mesuré au moyen de l’APL du CRR; le défaut d’uni transversal (orniérage), le dévers et la pente de la route peuvent être déterminés grâce à l’ARAN du CRR. Toutes ces propriétés ont une influence directe sur la sécurité ou le confort de l’usager. Même la consommation de carburant des véhicules est influencée par les irrégularités de la chaussée.

Les chaussées peuvent présenter des dégâts: fissures, nids de poule, pavés abîmés, etc. Ces dommages peuvent facilement être recensés et quantifiés à l’aide du SAND ou de l'ImajBOX du CRR. Ainsi, le gestionnaire peut se faire une meilleure idée globale de l’état de la route, ce qui lui permet de juger plus objectivement de la nécessité ou non de procéder à un entretien de la chaussée.

Au niveau international également, le thème des caractéristiques superficielles de la chaussée fait l’objet de nombreuses discussions et recherches. Certaines méthodes de mesure en Europe sont en cours d'harmonisation. Le CRR joue un rôle actif dans la recherche de méthodes d’échantillonnage plus harmonieuses et plus efficaces en étudiant l’influence de toute une série de facteurs externes sur les différents indicateurs.

Contact: