Gravillons de granulats recyclés d’enrobés hydrocarbonés contenant du goudron

Domaines de travail (1)

>>

1. Caractérisation

Débris bitumineux concassés, issus de la démolition et/ou du fraisage de revêtements bitumineux dont le liant contient du goudron.
Qualiroutes 2012: «gravillons de granulats recyclés d’enrobés hydrocarbonés».
Selon la NBN EN 13242, la composition satisfait à: RcNR, Rcug30-, Rb10-, Ra70, Rg2-, X1- en FL5-.

2. Qualité environnementale

Dans l’EURAL (liste européenne de déchets), les débris bitumineux contenant du goudron sont repris sous le code 17 03 01* «Mélanges bitumineux contenant du goudron» (de la série 17 - «Déchets de construction et de démolition»).
En raison de la présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) cancérogènes dans le liant contenant du goudron, ces débris sont considérés comme des déchets dangereux.
Ceci complique la valorisation en tant que matériau secondaire, qui n’est possible que dans des conditions très strictes.

3. Possibilités d’application en construction routière

Selon la réglementation (environnementale et technique) en Région flamande, la valorisation est possible en tant que granulats pour la construction routière dans des conditions  bien définies.
Selon VLAREMA, le recyclage à froid peut être réalisé en utilisant ces granulats liés au ciment dans la couche de fondation. Pour cette application, un certificat d’utilisateur de l’OVAM est exigé.

4. Caractéristiques environnementales des différentes méthodes de mise en œuvre

Par rapport à la lixiviation, l’application non liée de débris bitumineux contenant du goudron est moins indiquée que la forme liée au ciment. Dans ce dernier cas, on attend du liant qu’il diminue la lixiviation, par exemple des HAP ou à partir d’enrobés contenant du goudron. Peu de résultats de recherche scientifiques sont toutefois connus à ce sujet.

5. Aspects économiques

L’utilisation à froid d’agrégats d’enrobés contenant du goudron dans une fondation liée au ciment pour la construction routière est, au niveau du prix de revient, comparable à l’utilisation d’autres mélanges granulaires liés au ciment dans des fondations.
Il s’agit d’une alternative beaucoup moins onéreuse que le stockage ou l’incinération dans une installation pour substances dangereuses, où rien que les taxes environnementales peuvent s’élever à 100 €/t.

6. Expériences en Belgique

En Belgique, on a encore assez peu d’expérience avec l’application d’agrégats d’enrobés (contenant du goudron) dans des mélanges pour fondations liées au ciment. Des études dans des pays voisins révèlent toutefois que ces mélanges se comportent bien et qu’ils sont certainement comparables aux modes de construction conventionnels pour la couche de fondation. Sur base de mesures, notamment de l’uni longitudinal et transversal et des déflexions, mesurées à la poutre de Benkelman, on ne voit aucune différence entre les divers modes de construction (au ciment ou à l’émulsion de bitume ou aux deux, comme liant).

7. Conclusions et points d’intérêt

En raison de leur composition particulière, les débris bitumineux contenant du goudron sont considérés comme des déchets dangereux, qui nécessitent des précautions particulières. Une utilisation à froid en tant que granulats liés au ciment est une solution technique valable, mais qui maintient le matériau contenant du goudron dans le circuit de la construction.
Un traitement thermique ou une incin ération détruit le liant contenant du goudron une fois pour toutes et l’élimine définitivement du cycle de la construction. Le prix de revient de cette solution est toutefois nettement supérieur, notamment à cause des taxes environnementales (dissuasives) élevées.

 

Contact: