F37/96 - Politique qualité en construction routière

Types d´activité (2)

>>

Les principes du management de la qualité en construction routière ne diffèrent pas de ceux des autres branches de l'industrie, mais l'interprétation doit être adaptée aux conditions particulières de l'exécution des travaux. Les travaux routiers ne sont pas exécutés dans des ateliers fermés et fixes, et chaque projet diffère des autres par les conditions locales : nature du sol, type de travaux (terrassements, évacuation des eaux, fondations, couches de roulement, équipements
de la route tels que signalisation et éclairage, travaux d'entretien, etc.). Le managementde la qualité devient un outil de gestion des entreprises de plus en plus utilisé en Europe. Lorsqu'il aura été introduit en construction routière, la différence essentielle par rapport à maintenant sera, pour la majoritédes chantiers, que les travaux mêmes, leur contrôle et les essais seront exécutés d'une façon plus formelle, suivant des procédures et des directives écrites. Les audits qualité pourront donner à l'entreprise la garantie que les directives ont été suivies par les exécutants. Les rapports d'inspection confirmeront que chaque partie des travaux a été réalisée commeil faut et l'ensemble de ces documents formera un dossier, à l'aide duquel l'entreprise pourra démontrer au client que les travaux ont été exécutés conformément aux termes du contrat. Sur le plan contractuel, les entrepreneurs continueront à travailler conformément aux prescriptions du contrat et du cahier des charges, ç'est-à-dire à la satisfaction du maître de l'ouvrage. Le management de la qualité donnera tant à l'entrepreneur qu'au client la confiance que, par un systèmede règles propres à l'entreprise, les travaux ont été exécutés conformément
aux prescriptions du contrat. Le contrôlesera donc fait plus par l'entreprise elle-même que par le client et portera sur les matériaux utilisés comme sur l'exécution, de manière à réduire à un minimum la probabilité de ne pas satisfaire aux exigences. L'entrepreneur devra fournir la preuve qu'il a suivi les règles. Créer une organisation de l'entreprise qui rende possible cette façon de travailler est le but de l'introduction d'un système qualité. L'entreprise pourra en outre
profiter aussi des avantages du management total de la qualité, si elle est disposée d'aller un pas plus loin que ce qui est strictement nécessaire pour obtenir un certificat ISO 9002 ou ISO 9001. Grâce à son système intégré d'amélioration permanente, basé sur l'enregistrement des données internes et externes relatives à la qualité, l'entreprise pourra essentiellement limiter le coût de la non-qualité. Etant donné que ce dernier peut être de l'ordre de grandeur de la marge
bénéficiaire, l'objectif vaut certainement la peine d'être poursuivi. Le but du présent manuel est d'aider les entreprises à mettre sur pied un système qualité qui satisfasse aux exigences et qui puisse leur servir d'instrument de gestion (en fait une nouvelle façon de penser). Il est basé sur les normes de la série NBN EN ISO 9000 ou plus brièvement ISO 9000. L'approche suivie part du principe que la meilleure façon d'introduire le managementde la qualité dans une entreprise est de se baser sur la situation existante tant sur le plan de la gestion que de la technique. Ces règles existantes doivent être complétées et adaptées, afin de parvenir à la documentation et aux procédures exigées par les normes. Dans
la plupart des cas il est recommandé que l'entreprise soit aidée par un conseiller compétent, ayant nécessairement de l'expérience en construction. La VCB a effectué un travail de pionnier dans ce domaine au cours des dernières années. Le Centre de Recherches routières et la FBEV collaborent aux projets. Il n'est pas possible de réaliser un manuel qualité unique, utilisable dans toutes les entreprises. Des modèles de textes de manuel peuvent étre présentés par secteur, mais chaque entreprise est différente, pour le management de la qualité comme pour beaucoup d'autres points. Si la présente publication pouvait conduire à une certaine uniformité dans les manuels qualité des entreprises routières, son but serait atteint et chacun en retirerait des avantages à plus d'un égard. Dans le texte, les passages repris littéralement du texte d'une norme sont en italiques. Les exemples et suggestions de textes pour un manuel qualité sont donnés en caractères gras. De
plus, un modèle schématique de manuel qualité est donné en annexe.

 

 

Prix
-
version électronique téléchargeable gratuitement après inscription
- version papier : 23,00 € (excl. 6 % TVA)

Commande 
réf.: F37/96
e-mail: publication [at] brrc [dot] be

Documents liés