Opérateur sectoriel : E227 Matériaux routiers

Dès la création du CEN/TC 227 Matériaux routiers à la fin des années 1980, et donc avant qu’il ne soit question de réorganisation du paysage de la normalisation en Belgique, le CRR était un pionnier et collaborait activement dans ce comité technique. A l’époque, les activités du WG1 Enrobés bitumineux et du WG2 Traitement de surface (enduits et RBCF) occupaient une place centrale.

Un groupe restreint de personnes suivaient dès le départ le développement des méthodes de mesure dans le WG5 Caractéristiques de surface. Depuis la reconnaissance du CRR en tant qu’opérateur sectoriel E227, les activités concernent surtout la diffusion des informations relatives à ces méthodes de mesure.

Avec la réorganisation du paysage de la normalisation en Belgique, un certain nombre de tâches qui incombaient au nouveau Bureau de normalisation (NBN) ont été confiées à des opérateurs sectoriels. Très logiquement, le CRR s’est porté candidat pour devenir opérateur sectoriel pour les équipements routiers.

En mars 2007, le NBN a reconnu le CRR en tant qu’opérateur sectoriel pour le CEN/TC 227. Depuis lors, en fonction de l’intérêt et de l’expertise disponible, les activités du WG3 Matériaux pour revêtements en béton (y compris les produits de scellement) et du WG4 Mélanges non liés et liés hydrauliquement font également l’objet d’un suivi attentif.

Comme de coutume pour les normes européennes, la tendance est à des exigences performantielles. Ainsi, pour une partie des enrobés bitumineux, on peut déjà choisir entre une approche performantielle et une approche plutôt basée sur la composition. Pour les traitements de surface (enduits et RBCF), il ne reste que le Type Approval Installation Test (TAIT). Les performances sont décrites et évaluées sur base des caractéristiques d’une planche d’essai et de l’évolution de ces caractéristiques dans le temps.

Suite à une conscience environnementale croissante, l’intérêt porté aux aspects environnementaux dans les normes européennes grandit également. C’est la raison pour laquelle le WG6 Substances dangereuses travaille sur des méthodes d’essai pour déterminer les émissions de substances nocives issues des matériaux de construction routière.

Récemment, le domaine de travail du CEN/TC 227 s’est élargi dans l’optique de mettre sur pied une procédure d’évaluation et de classification du comportement acoustique des revêtements.

Contact: