Articles in Taxonomy

Code de bonne pratique pour le clouage du béton asphaltique – Code de bonne pratique CRR R 44/79

|

Types d´activité (1)

>>

Les recommandations de ce code de bonne pratique visent d'une part à aider les praticiens à concevoir et à mettre en oeuvre les revetements en béton asphaltique clouté et d'autre part à faciliter la rédaction des prescriptions et l'exécution des contrôles sur chantier par les administrations.

Détermination du pourcentage de vide des couches de mélanges hydrocarbonés – Méthode de mesure CRR MF 29/67

Le pourcentage de vides est une caractéristique des couches de mélanges hydrocarbonés en place qui influence de façon capitale leurs propriétés mécaniques et leur durabilité. Le problème de sa mesure se posera donc à diverses phases de la technologie des revêtements. Il intervient tant pour la classification.

des revêtements qu'au cours des études préliminaires en laboratoire de la composition et des propriétés du matériau ; plus tard la solution des problèmes de mise en oeuvre et particulièrement de compactage ainsi que l'exécution des essais de réception des ouvrages, le rencontrent également.

Code de bonne pratique des modes opératoires pour l'échantillonage des mélanges hydrocarbonés – Code de bonne pratique CRR R 27/64

|

Types d´activité (1)

>>

Les tendances actuelles de la technique routière exigent la determination objective de la qualité des matériaux par des épreuves systématiques. La technique des analyses et essais de laboratoire permet généralement d'obtenir des résultats précis, mais encore faut-il que les épreuves soient effectuées sur des prélèvementsreprésentatifs.

Cette condition essentielle n'est pas simple à réaliser dans le cas des mélanges hydrocarbonés, composés de granulats et de liants hydrocarbonés, qui sont utilisés dans les couches de fondation et de revêtement des chaussées et des aérodromes. Cela tient aux particularités de ces matériaux, dont l'homogénéité n'est jamais parfaite et dont la consistence varie avec la température. Or, un échantillonnage défectueux rend tout contrôle inopérant et induit en erreur celui qui le pratique.

En ce qui concerne le contrôle de réception des mélanges hydrocarbonés mis en place, les prescriptions du cahier des charges-type n° 108 de l'Administration des Routes de Belgique ont supprimé les principales causes d'erreurs dues aux prélèvements. Par contre, le problème reste entier en ce qui concerne le contrôle des fabrications et des fournitures en vrac sur chantier. C'est pourquoi, à la demande de la direction du Centre de recherches routières, un groupe de travail constitué au sein du Comité technique des Revêtements Hydrocarbonés a examiné le problème. Il en est résulté les présentes recommandations.

Revêtements bitumineux colorés

Domaines de travail (1)

>>
|

Les revêtements bitumineux colorés sont de plus en plus utilisés pour les routes, en milieu urbain plus spécifiquement. L’objectif est généralement de rendre la route compréhensible, ainsi que d’augmenter la sécurité et le confort des usagers. Etant donné que la perception de la couleur varie d’un individu à l’autre, cela peut souvent mener à des discussions dans le cas des revêtements colorés. En effet, la perception des couleurs dépend de toute une série de facteurs tels que l’observateur et sa position (distance entre l’observateur et l’objet), l’état du revêtement bitumineux coloré (sec, humide, etc.) et l’influence de la lumière.

Appareil pour l’essai de flexion en deux points

Différents types d’enrobés sont utilisés sur notre réseau routier. Les compositions doivent satisfaire à des critères performantiels définis dans les cahiers des charges des différents pouvoirs publics. Pour s’en assurer, on effectue des essais performantiels. L’un d’entre eux est l’essai de flexion en deux points réalisé sur des éprouvettes trapézoïdales, afin de déterminer le module de rigidité d’une part et la résistance à la fatigue d’autre part.

Pages