Articles in Taxonomy

Workshop MIRIAM au CRR à Sterrebeek Rolling Resistance in Road Infrastructure Asset Management

MIRIAM, un projet de recherche qui réunit douze partenaires d’Europe et des Etats-Unis sous la direction du Danish Road Directorate (DRD), rassemble et diffuse des informations utiles pour réaliser une infrastructure durable, respectueuse de l’environnement. Quelques points importants dans cette optique sont la diminution des émissions de CO2 et une efficacité énergétique supérieure en utilisant des revêtements avec une résistance au roulement inférieure et suffisamment de rugosité pour garantir une bonne adhérence sur la route. A résistance au roulement plus faible, consommation d’énergie plus faible.

Contact: 

SilentRoads 2016: encore et toujours un grand intérêt pour (la lutte contre) le bruit routier en Belgique et aux Pays-Bas!

Domaines de travail (1)

>>
|

Types d´activité (1)

>>

Le 12 avril 2016, l’auditorium de Sterrebeek a accueilli le symposium SilentRoads 2016. L’événement était une initiative conjointe du CRR, de l’Agentschap Wegen en Verkeer (AWV) et du consultant néerlandais M+P.

Sous la direction du maître de cérémonie du jour, Dick Botteldooren (Universiteit Gent), pas moins de cent vingt participants ont été guidés dans les différents thèmes concernant (la lutte contre) le bruit routier.

Contact: 

Le projet PERSUADE se clôture par un séminaire au CRR à Sterrebeek

Domaines de travail (1)

>>
|

Types d´activité (1)

>>

Le 24 août 2015, une septentaine de participants de quinze pays se sont retrouvés dans l’auditorium du CRR à Sterrebeek pour assister au séminaire de clôture du projet PERSUADE (acronyme de PoroElastic Road SUrface: an innovation to Avoid Damages to the Environment).

Ce projet de recherche européen de six ans (1er septembre 2009 - 31 août 2015), sous la direction du CRR, avait pour objectif de développer un revêtement poroélastique sûr et durable pour lutter contre le bruit routier.

Un revêtement poroélastique est composé de grains de caoutchouc (pneus recyclés), de gravillons et de quelques additifs qui sont liés à l’aide d’une résine synthétique élastique (polyuréthane). Il ne contient pas de bitume et ne peut donc pas être confondu avec un enrobé caoutchouteux.

Des expériences antérieures avaient démontré que ce type de revêtement permettait de réduire le bruit routier de 7 à 12 dB. En guise de comparaison: un mur antibruit d’une hauteur de 4 m permet d’obtenir une réduction de l’ordre de 8 dB.

La durabilité laissait toutefois encore à désirer, surtout au niveau du plumage et de l’adhésion au support. Afin d’améliorer ces aspects et de répondre à quelques questions en suspens, une recherche plus approfondie était nécessaire.

Changement climatique – Enjeux pour le secteur routier – Déclaration d’intention de l’AIPCR pour une approche commune

Domaines de travail (2)

>>
|

Types d´activité (1)

>>

L’environnement et les enjeux écologiques y associés en construction routière sont depuis plusieurs années déjà au centre de l’attention du CRR.

Code de bonne pratique pour la gestion et la maîtrise des mauvaises herbes sur les revêtements modulaires par voie non chimique – Code de bonne pratique CRR R 84/12

Domaines de travail (1)

>>
|

Types d´activité (1)

>>

Le présent code de bonne pratique repose sur les résultats du projet de recherche et rassemble des directives importantes en vue d’une gestion écologique et économique des mauvaises herbes sur les revêtements dans le cadre de l’aspect esthétique général de la rue. Le document s’adresse aux concepteurs, architectes, gestionnaires publics et privés, fabricants de pavés, fournisseurs et réalisateurs de techniques alternatives de lutte contre les mauvaises herbes et aux simples citoyens. Pour le processus de gestion des mauvaises herbes sur les revêtements, un arbre de décision a été établi et est décrit en détail au chapitre 5. Il suit le mieux possible la problématique in situ. De cette manière, celui qui utilise ce code de bonne pratique peut faire ses choix à l’aide de l’arbre de décision et retrouver des informations plus approfondies dans le texte proprement dit (chapitres 1 à 4).

Contact: 

Pages